Vulcano-spéléologie aux Açores – Sous terre en plein Atlantique !

Le volcan Pico vu depuis la mer – Photo © Arnaud Conne

Vulcano-spéléologie aux Açores – Sous terre en plein Atlantique !

Région autonome du Portugal, les Açores constituent un archipel de neuf îles perdues au milieu de l’Atlantique Nord à près de 1’500 km à l’Ouest de Lisbonne et 2’500 km au Sud-Est de Terre-Neuve. L’origine volcanique de toutes les îles est démontrée par l’existence de très nombreux cônes de scories et de plusieurs volcans à caldeira. La plupart des îles sont soumises à une intense activité sismique. Le volcan de Ponta do Pico sur l’île de Pico culmine à une altitude de 2’351 m et constitue ainsi le point le plus élevé du Portugal. La dernière éruption volcanique aux Açores date de 1957 et a eu lieu sur l’île de Faial.

Île de Faial vue depuis le volcan Pico – Photo © Arnaud Conne

Les grottes d’origine volcanique ne sont pas des phénomènes géologiques très fréquents, bien que l’on puisse également en trouver en plusieurs endroits où le magma accède à la surface, comme aux Iles Canaries, en Islande, en Italie, au Japon, à Hawaï, au Kenya, et en Corée.

Paysage volcanique sur l’île de Terceira – Photo © Arnaud Conne

L’archipel des Açores abrite un héritage vulcano-spéléologique riche et diversifié. On y rencontre deux principaux types de grottes volcaniques : les tunnels de lave et les gouffres volcaniques.

Cavité volcanique sur l’île de Pico – Photo © Arnaud Conne

La genèse des tunnels de lave s’explique de la manière suivante : un flux de lave suit la pente et se refroidit en surface en formant une croûte. Sous cette croûte, de la lave chaude reste fluide et continue de s’écouler. Ensuite, en raison de la diminution des émissions volcaniques, la quantité de lave dans le tunnel diminue graduellement, formant alors une cavité en forme de galerie. Par la suite, des cavités se forment par l’effondrement des plafonds. Au cours du temps, les plantes colonisent les champs de lave et particulièrement les abords des entrées.

Tunnel de lave sur l’île de Pico – Photo © Arnaud Conne

L’univers minéral d’apparence fluide et métallique qu’offre ces grottes est époustouflant. On y rencontre de nombreuses stalactites de basalte dans les plafonds. Des banquettes et dépôts de lave de différentes couleurs et textures ainsi que de fréquents planchers suspendus témoignent de la variation des niveaux d’écoulement de la lave en fusion. Les parois sont régulièrement tapissées de bactéries multicolores, spécifiques au milieu souterrain volcanique.

Développement de bactéries dans un tunnel de lave – Photo © Arnaud Conne

A l’heure actuelle plus de 250 cavités volcaniques sont recensées aux Açores, dont une importante proportion sur l’île de Pico. Les explorations souterraines ont débuté sur l’île de Terceira avec la création, dans les années 1960, de la Société spéléologique « Os Montanheiros ». Cette organisation compte de nombreux membres et offre au public la possibilité de visiter certaines cavités importantes tout en poursuivant l’exploration, l’étude et la conservation de ce patrimoine exceptionnel. Un musée vulcano-spéléologique de très belle qualité est ouvert au public dans la ville de Angra do Heroismo.

Grotte volcanique sur l’île de Terceira – Photo © Arnaud Conne

Les images présentées sont le résultat de plusieurs mois de navigation aux Açores à bord d’ATLAS, un robuste voilier d’expédition. Plusieurs membres de la Société Suisse de Spéléologie ont rejoint le parcours du bateau dans l’archipel et se sont naturellement lancés à la rencontre des particularités du milieu souterrain volcanique sur les îles de Santa-Maria, Pico, Sao-Jorge et Terceira.

En 2020, ATLAS poursuivra son exploration maritime de l’archipel avec comme objectif de poursuivre la visite et la documentation de nouvelles cavités.

Merci à Daniel Cueroni, Roman Hapka, Basia Paradowska et Matthew Ryle pour leur aide dans la réalisation des prises de vues !

Arnaud Conne – www.sailingatlas.org